Partenariat Oktos Edgewhere

Il y a un peu plus de 20 ans, Oktos concrétisait son premier partenariat avec la pionnière des mégabases françaises, Calyx (Claritas), en modélisant ses millions de questionnaires, sous la forme de “Phases de vie”.  

A l’ère des Big data augmentées, de la bascule dans l’univers du digital et de la protection des données, les années 2020 proposent d’autres défis : l’accès aux datas les plus larges, la traduction de volumes inédits d’informations en connaissance facilement exploitable, la garantie d’une sécurité maximale au niveau de la confidentialité des données.

Ce nouveau partenariat entre Oktos et Edgewhere rentre dans cette perspective :

  • Une ‘data place’ (réservoir de données), Edgewhere, constituée d’un ensemble de bases de données individuelles de contacts représentant plus de 200 millions d’enregistrements, collectés par des partenaires avec lesquels Edgewhere est engagée contractuellement.  
  • Une solution unique pour garantir la sécurité des échanges d’informations, grâce aux solutions d’Edgewhere de cryptage et de hachage qui lui sont propres de telles sorte que toutes les données de la ‘data place’ sont entièrement anonymisées (pseudonymisées). De telle sorte qu’à aucun moment durant les traitements qu’elle réalise sur ces bases, Edgewhere n’a la moindre visibilité ‘en clair’ des données individuelles détenues et/ou prises en compte lors des projets.
  • La qualification exhaustive des 200 millions de données individuelles de contacts par les 2 typologies exclusives d’Oktos agissant comme 2 prismes complémentaires :
    • Les territoires, et les inégalités patrimoniales : avec les Immo-Phases
    • Les générations et les dimensions socio-culturelles : avec les Onoma-phases

Grâce à la combinaison des 2, l’identification de ses profils clients aussi bien que de l’univers de prospection, la passerelle pour ne qualifier que les potentiels stratégiques.

Pierre Lerouge
Write a Comment