Des données pas si confidentielles

Un journaliste allemand aidé d’une équipe de data scientists accède très facilement aux données de navigation de 3 millions d’internautes et démontre la facilité avec laquelle, grâce aux réseaux sociaux (en particulier Twitter..), on peut dés-anonymiser les données, voire identifier des personnages publics et leurs visites de sites les plus secrètes…

Pour en savoir plus

Pierre Lerouge
Write a Comment